Producteur rock

Slint

Slint

Les débuts de SLINT ont lieu en 1986. Avant cela, le batteur Britt Walford, le guitariste David Pajo, le chanteur/guitariste Brian McMahan et le bassiste originel Ethan Buckler avaient joué dans différents groupes au sein de la scène punk-rock de Louisville. Brian et Britt formèrent leur premier groupe – Languid and Flaccid – au collège, alors que Britt n’avait que 11 ans. Les punks plus âgés furent morts de rire lorsqu’ils aperçurent leurs pères apporter leurs amplis et les installer sur scène ! Ned Oldham, le grand frère de Will Oldham aka Bonnie Prince Billy et plus tard membre de Anomoanon, faisait également partie de Languid and Flaccid. Tous les musiciens du groupe échangeaient leurs instruments sur chaque chanson. Brian et Britt ont également joué dans le groupe de hardcore mélodique Squirrel Bait.

Le premier concert de SLINT s’est déroulé pendant l’un des offices religieux de l’église Unitarian Universalist auquel les parents d’Ethan appartenaient. Après coup, même les gens qui se bouchaient les oreilles dirent au groupe à quel point ils avaient apprécié le show. En 1987 SLINT enregistrent leur premier album « Tweez » à Chicago avec Steve Albini, qui a également travaillé avec les Pixies, PJ Harvey et Nirvana. Il sort sur le minuscule label Jennifer Hartman Records and Tapes en 1989 puis sur Touch and Go en 1993. Ethan Buckler quitte le groupe après « Tweez » afin de poursuivre sa carrière avec le groupe King Kong et est remplacé par Todd Brashear. À l’automne 1989, les membres de SLINT rejoignent différentes universités du Midwest. Britt et Brian se retrouvent à la Northwestern University à Evanston, Illinois. Ils en ont tous les deux été exclus avant la fin de l’année scolaire ! C’est en août 1990, en seulement quatre jours, qu’ils enregistrent leur deuxième album « Spiderland », et le monde n’a plus jamais sonné pareil.

Produits par Brian Paulson au River North Recorders à Chicago et sortis sur Touch and Go en avril 1991, les six titres de « Spiderland » définissent méthodiquement un obscur continent de sons. La musique est tendue, menaçante et obsédante – sa structure construite largement sur l’absence et la retenue, sur l’espace résonnant entre les notes, mais ponctuée par des explosions inquiétantes de furie sans retenue. Cet album a un style que personne n’avait jamais entendu auparavant et que personne n’oubliera jamais. L’étrange et désormais emblématique photo en noir et blanc de la pochette figurant les quatre membres du groupe la tête sortant de l’eau a été prise par leur ami Will Oldham. PJ Harvey aurait même répondu à l’appel que le groupe avait lancé afin de trouver une chanteuse.

« Spiderland » a introduit un tout nouveau genre, souvent appelé Post-Rock, et est considéré comme l’un des albums les plus important et influent des trente dernières années.

facebook.com/Slint


Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − trois =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Wordpress Themes - Wordpress Video Themes - Wordpress Travel Themes - WordPress Restaurant Themes