Producteur rock

Royal Blood

Royal Blood

Après avoir été LE groupe anglais qui a explosé en 2014 avec leur premier album éponyme, Royal Blood sortiront leur très attendu second album ‘How Did We Get So Dark?’ le 16 juin 2017.

Le succès de Royal Blood a tout de suite été immense. Leur premier album a été l’album de rock anglais à se vendre le plus rapidement en trois ans, étant numéro 1 en Grande Bretagne, atteignant le top 20 dans douze pays et se vendant à plus d’un million d’exemplaires. En moins de deux, ils jouaient pour Howard Stern, tournaient avec Foo Fighters, discutaient en loges avec Jimmy Page à New York, et recevaient le BRIT AWARD du Meilleur Groupe Britannique en 2015 par ce même dieu de la guitare. Leur ascension était ensuite soulignée par d’autres récompenses majeures de la part de Kerrang!, NME et Q.

Les dix titres qui figurent sur ‘How Did We Get So Dark?’ ont été écrits sous une forme instrumentale lors de sessions à Brighton, Hollywood, Los Angeles et Nashville. Essayant sans cesse d’explorer des façons de mettre à nu leur énorme son pour lui donner plus de place et d’impact, l’inspiration pour les paroles est venue d’événements de la vie du chanteur/bassiste Mike Kerr’s depuis que le groupe a trouvé cet immense succès.

En Novembre 2016, Kerr et le batteur Ben Thatcher, accompagnés du producteur Jolyon Thomas, ont passé six semaines dans un studio à Bruxelles qui était décoré comme un diner de New York et possédait un entrepôt de matériel antique. ‘How Did We Get So Dark?’ a par la suite été terminé après une dernière session à Londres avec le co-producteur de leur premier album, Tom Dalgety.

‘Lights Out’, le premier single de l’album, monte la mise de leur premier album avec un groove renversant consolidé par les rythmes tonitruants de Thatcher, pendant que Kerr tord ses riffs de basse à un niveau jamais atteint. Leur artillerie d’agression mélodique construite avec attention prévaut à travers tout l’album en particulier dans ‘I Only Lie When I Love You’ qui est un rappel percutant de la puissance d’un riff stop-start et d’un refrain strident. Ils y a des moments où Royal Blood sont plus viscéraux que jamais, notamment sur l’introduction gargantuesque de ‘Hook, Line & Sinker’ et aussi sur l’intense dénouement qui clôt ‘Looks Like You Know’.

Alors que l’album voit Royal Blood affiner leur puissance mélodique, il y a d’autres moments qui atteignent leur but de créer des chansons qui ajouteront une nouvelle dimension à leurs concerts. Ornée du falsetto de Kerr, ‘Don’t Tell’ baisse l’intensité pour un effet hypnotisant, tandis que ‘Where Are You Now?’ vibre d’une énergie attachante qui s’éloigne sacrément de tout le reste de leur catalogue. La palette de Royal Blood est aussi élargie avec l’ajout complémentaire d’un piano ou de claviers sur quatre chansons, dont la menaçante ‘Sleep’ sur laquelle l’album s’achève.

royalbloodband.com | facebook.com/RoyalBloodUK

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq + = 11

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Wordpress Themes - Wordpress Video Themes - Wordpress Travel Themes - WordPress Restaurant Themes